16 novembre 2020

La Maison Hantée de Macon

Esosphère vous fait découvrir cette fois-ci la plus vieille maison réputée hantée de France. Et pour cause puisque son histoire remonte au XVIIème siècle, plus exactement en 1612 : il s’agit de la maison hantée de Macon.

Macon est une ville de plus de 30 000 habitants dans le département de Saône et Loire. La ville dispose d’un patrimoine historique remarquable, et d’un fort attrait culturel. Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que la ville de Macon réserve bien des mystères quand on y regarde de plus près. Il semblerait que depuis 4 siècles, la rumeur d’une maison hantée perdure.

Son adresse est bien connue : le 13 place Saint-Etienne. A cet endroit y est érigé un hôtel particulier qui est occupée par un couple à la fin du XVIème siècle. La maison fait déjà parler d’elle à cette époque, non pas parce qu’elle est hantée, mais parce que l’épouse a une réputation particulière : elle serait en effet accusée de sorcellerie par le voisinage, causant le malheur dans le quartier. Puis lorsque son époux décède suite à une chute dans l’escalier, il ne fait aucun doute pour certains qu’il ne s’agit pas d’un accident mais bien d’une action délibérée de la part de l’épouse.

Ces circonstances ont alors amené les échevins (magistrats de l’époque), à expulser la femme accusée de sorcellerie. La maison fut donc transmise au pasteur protestant François Perrault en 1611. Un jour alors qu’il s’était absenté de la maison, sa femme ainsi que sa servante furent témoins de phénomènes qualifiés de paranormaux : des cris et des coups résonnèrent dans la maison. Le pasteur n’en croit évidemment pas un mot mais à son retour, il changea très vite d’avis quand il entendit à son tour des cris et des coups sur les murs. Pire que ça, il affirme que pendant près de 3 moins, d’autres phénomènes apparurent qu’il affirmera être du fait d’un démon : pierres laissées sur le sol, son de cloche, vaisselle qui vole et voix qui se fait entendre.

Aucune explication n’a été trouvée, pas même par les autorités qui se rendirent sur place. Le pasteur écrit alors un livre qui relate les évènements : « L’Antidémon de Macon ou Histoire particulière et véritable de ce qu’un démon a fait et dit à Mâcon en la maison du sieur François Perrault, ministre du Saint Evangile ».

Le pasteur a tenté d’identifier la cause des évènements paranormaux et émet plusieurs hypothèses expliquant le fait que la maison soit « hantée » : les démons seraient une manifestation non pas uniquement de la maison, mais également du mâconnais. Il ne serait donc pas surprenant qu’un démon soit logé dans sa maison. Une autre explication viendrait du fait qu’il n’était pas la bienvenue à Macon. Les cris entendus seraient alors ceux des habitants pour pousser le pasteur à quitter la ville. Le pasteur suggère également qu’il pourrait s’agir de sa servante qui serait en réalité une sorcière, comme le fut la première occupante des lieux. Enfin, la dernière hypothèse émise par le pasteur serait que les phénomènes paranormaux seraient liés au passé de la maison et que l’époux décédé hanterait désormais les lieux…

Personne ne sait aujourd’hui si les faits se sont réellement produits ni si la maison de Macon est belle et bien hantée, mais on sait que suite au départ du Pasteur, les phénomènes étranges auraient cessés de se produire malgré les rumeurs qui courent toujours sur cette maison.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés