Pégase et Bellérophon dans la mythologie grecque, ou la bataille contre la Chimère - Esosphère

Pégase et Bellérophon dans la mythologie grecque, ou la bataille contre la Chimère

Lorsque l’on parle de mythologie grecque, on peut imaginer le cheval ailé Pégase et Bellérophon dans le ciel combattant la Chimère. Esosphère vous fait revivre l’un des récit les plus passionnant de la mythologie.

Glaucos, roi de Corinthe avait un fils qui s’appelait Bellérophon. On racontait cependant que Bellérophon était non pas le fils de Glaucos, mais du grand Poséidon, le Dieu de la mer… En réalité, le vrai nom de Bellérophon était Hipponoos. Mais un jour, il tua accidentellement un homme qui selon les versions était son frère ou un noble Tyran du nom de Belleros. Il se rendit alors à la cour du roi de Tirynthe, Proetos, pour se purifier de son meurtre, et se fit appelé Bellérophon (qui signifie tueur de Belleros).

Bellérophon chargé de retrouver la Chimère

Le roi Proetos lui offrit alors l’hospitalité, mais sa femme, Sthénébée, tomba sous le charme de Bellérophon. Elle lui fit part de ses intentions, mais ce dernier refusa ses avances. C’est alors que prise de colère et vexée à l’idée que Bellérophon puisse la rejeter, Sthénébée décide de se venger en racontant à son époux le roi, que Bellérophon lui-même a tenté de la séduire et qu’il doit mourir pour un tel acte. Proetos ne sait que faire : d’une part il brûle d’envie de réduire en cendre l’homme qui a tenté de séduire sa femme, et d’autre part, en tuant Bellérophon, il violerait les lois de l’hospitalité qui interdisent à quiconque ayant accueilli un homme de tuer ce dernier, sous réserve de s’attirer les foudres de Zeus…

Le roi Proetos décide donc d’envoyer Bellerophon chez son beau-père Iobatès (le père de Sthénébée), en lui demandant de lui apporter une lettre sous scellé. Lorsque Bellérophon arrive à la cour de Iobatès il est reçu du meilleur accueil et ce sont 10 jours de fêtes et de banquets qui s’écoulent, en l’honneur du nouvel invité. Mais lorsque Iobatès décide d’ouvrir la lettre, il apprend un terrible nouvelle : l’homme venu lui apporter la lettre est un criminel ayant tenté de séduire sa fille Sthénébée, et il doit mourir. Seulement, il est déjà trop tard, et Iobatès ayant offert l’hospitalité à Bellérophon refuse de le tuer. C’est alors que le cœur de la légende commence.

A la recherche de Pégase

Iobatès a une idée : plutôt que de le tuer lui-même, il va lui confier une mission qui va le conduire à une mort certaine : tuer la Chimère, un monstre à la tête de lion, au corps de chèvre et à la queue de serpent. Un monstre cracheur de feu, impossible à tuer. Bellérophon sait qu’il ne parviendra pas à lui tout seul à tuer la bête. Il se met donc en quête de trouver le cheval ailé Pégase, né du sang de la méduse Gorgone, rapide comme l’éclair et d’une beauté légendaire.

Pour trouver Pégase, Bellérophon va demander conseil au devin Polyidos. Ce dernier lui demande alors de tuer un taureau en l’honneur de Poséidon et d’aller trouver sommeil dans le temple de la Déesse Athéna. Une fois arrivé dans le temple, Bellérophon s’endort et aperçoit Athéna en rêve. Cette-dernière lui indique alors que Pégase se trouve sur le mont Elycon, et qu’il aime s’abreuvoir à la fontaine de Pyrène. Enfin, pour parvenir à le dompter, il doit utiliser une bride en or. Lorsque Bellérophon se réveil, il trouve la bride en or près de lui. Il s’en saisi et part alors à la recherche de Pégase.

A peine Bellérophon est-il parvenu à la fontaine qu’il aperçoit au loin le cheval ailé descendre majestueusement du ciel. Suivant les conseils d’Athéna et avec un grande facilité, Bellérophon parvient alors à faire de Pégase son meilleur allié. Il est enfin prêt à combattre la Chimère, accompagné de son destrier.

Pégase et Bellérophon contre la Chimère

Bellérophon vole alors vers l’antre de la Chimère. L’ignoble monstre est impossible à approcher tant les flammes qu’il crache sont redoutables. Mais Bellérophon, grâce à Pégase surprend la Chimère par les airs et l’assaille d’une flèche de plomb dans la gueule qui, au contact du feu, fond dans les entrailles de l’animal. La chimère n’est plus et Bellérophon retourne accompagné de Pégase à la cour de Iobatès.

Alors que Bellérophon s’attends à recevoir des éloges, le roi est consterné. S’attendant à la mort certaine de son hôte, il lui confie la mission de combattre le peuple des Solymes vivant en Lycie. Mais Bellérophon revient une fois de plus vainqueur ! Iobatès lui demande alors de venir à bout des Amazones, un peuple de femmes guerrières. C’est encore une victoire de Bellérophon qui semble invincible sur le dos de Pégase. Alors pour en finir, Iobatès, voyant son hôte revenir vainqueur face au peuple des Amazones, décide de lancer son armée sur lui avec pour ordre de le tuer. Bellérophon, n’est pas encore arrivé à la cour de Iobatès qu’il voit au loin ses armées accourir de toutes part. Bellérophon comprend que sa fin est proche et se tourne vers les Dieux. Poséidon déverse alors un torrent destructeur, entrainant avec lui toute l’armée de Iobatès.

Un mythe qui fini (presque) bien

C’est alors que Bellérophon demande des explications au roi. Ce dernier lui avoue alors la vérité et le contenu de la lettre. Mais il comprend également que les dire de Sthénébée ne sont pas fondés car un homme protégé des Dieux ne peut pas être coupable d’une telle atrocité. En échange, Iobatès va même jusqu’à offrir sa fille en mariage à Bellérophon, ainsi que la moitié de son royaume. Tout semble bien finir pour notre héros.

Bellérophon ne quittera pas Pégase pour autant, si bien qu’un jour, obsédé par l’idée de grandeur et se croyant l’égal des dieux, il décide de voler vers le mont Olympe. Mais Zeus ne voit pas cet action d’un très bon œil. Horripilé par l’arrogance de Bellérophon, il envoie un taon piquer Pégase en plein vol. Ce dernier se cabre alors, et Bellérophon est éjecté de la monture pour s’écraser sur un buisson épineux. Finalement, il erra jusqu’à sa mort aveugle et boiteux.

Pégase quant à lui aura une toute autre fin. Zeus le laissera finir sa course vers l’Olympe pour en faire son coursier. Il finira par faire de lui l’une des plus belle constellation encore visible dans le ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *